dimanche 30 juillet 2017

De Granada a Argentina, el largo viaje de una familia sefardí

Actualmente en el mundo viven entre uno y dos millones de sefardíes. Los principales núcleos de este colectivo son Francia, Israel, Estados Unidos o Argentina. En el primer país se calcula que hay entre 310.000-350.000 sefardíes.

Población sefardí por país de origen
Israel: 673.000 a 725.000
Francia: 310.000 a 350.000
Estados Unidos: 50.000 a 80.000
Argentina: 38.000 a 60.000
Canadá: 30.000 a 60.000
Brasil: 20.000 a 60.000
Turquía: 25.000 a 30.000


"Con cuerpo allá, en Buenos Aires, y mente, acá, en España, Silvia vive entre el siglo XXI y el XV, época a la que se remonta su primer antepasado, Abraham Bibas, que salió de España rumbo a Marruecos tras el Edicto de Granada promulgado por los Reyes Católicos el 31 de marzo de 1492. Con él fueron expulsados 160.000 judíos de los 400.000 que se estimaba que vivían por aquel entonces en los reinos de Castilla y Aragón.

El pasado es su presente. Su seña de identidad. Su forma de hablar y entender la historia de su familia, y la suya propia. Silvia es uno de los 30.000 sefardíes de origen español que viven en Argentina y que podrían obtener la doble nacionalidad, la de su país de origen y la de sus ancestros de la Península, después de que el Senado aprobara este miércoles el Proyecto de ley en materia de concesión de la nacionalidad española a los sefardíes originarios de España, por el cual se modifica el artículo 23 del Código Civil "para evitar que al adquirir la nacionalidad española deban renunciar previamente a la ostentada", según se indica en el propio documento."

Articulo http://www.elmundo.es/la-aventura-de-la-historia/2015/05/28/5565d28ae2704eb7738b4578.html

L'expulsion des juifs d'Espagne au nom de la pureté du sang



1492, année du malheur pour les juifs, mais pour l'Espagne des Rois catholiques celle du triomphe de la croix et d'une triple bénédiction : la chute de Grenade le 2 janvier, qui achève la Reconquista sur les Maures ; l'exil d'au moins 120 000 juifs après le décret du 31 mars ; la découverte de l'Amérique par Colomb. L'Espagne s'éblouit, l'Espagne s'enivre. Elle refait son unité et s'ampute de sa "gangrène" juive. Pour avoir purifié son sol, Dieu la récompense par l'or du Nouveau Monde. Le plan de Dieu et l'histoire des hommes coïncident et qu'importe si le prix des métaux précieux d'Amérique est le sang du paysan indien qu'on exploite dans les mines ! Et celui de la pureté de l'Espagne l'expulsion des juifs - avant celle des moriscos (musulmans convertis) à partir de 1609 -, qui, grâce à l'argent récolté par le rabbin Abraham Senior ou Isaac Abravanel, avaient pourtant fait beaucoup pour la Reconquista !


"Avec le statut de "pureté du sang", le monde découvre le racisme religieux qu'on retrouvera plus tard dans le protocole des Sages de Sion et l'antisémitisme racial des nazis. Cette obsession va imprégner toutes les mentalités en Espagne jusqu'au milieu du XVIIe siècle. Au début du suivant, on trouvera encore des articles de loi se référant aux juifs, alors qu'il n'y en a plus un seul. Les juifs espagnols de l'exil sont à Amsterdam ou Istanbul, où ils font partie de l'élite des médecins, des penseurs, des poètes et des marchands. Mais résonnera longtemps la douleur de Joseph Ha-Cohen dans La Vallée des Pleurs : "Mon Dieu, nous ne t'avons pas oublié, ni trahi ton alliance. Mais à présent, hâte-toi de nous secourir, car c'est pour toi qu'on nous égorge tous les jours et qu'on nous considère comme des brebis destinées à la boucherie. Accours à notre aide, Dieu de notre salut, soutiens notre cause et sauve-nous pour l'amour de ton nom !"

Voir article Le Monde :  http://www.lemonde.fr/ete-2007/article/2007/08/02/l-expulsion-des-juifs-d-espagne-au-nom-de-la-purete-du-sang_941313_781732.html

Le décret de l'Alhambra du 31 Mars 1492

(Document : décret de l'Alhambra du 31 Mars 1492)

31 mars 1492, l’expulsion des Juifs d’Espagne

Le samedi 31 mars 1492, la reine Isabelle de Castille et son mari Ferdinand d’Aragon signent un édit par lequel ils laissent aux Juifs d’Espagne jusqu’au 31 juillet pour se convertir ou quitter le pays :

« Nous avons décidé d’ordonner à tous les Juifs, hommes et femmes, de quitter nos royaumes et de ne jamais y retourner. A l’exception de ceux qui accepteront d’être baptisés, tous les autres devront quitter nos territoires à la date du 31 juillet 1492 et ne plus rentrer sous peine de mort et de confiscation de leurs biens. »

Plus d’une centaine de milliers de Juifs, sous la contrainte, s’exilent. Ils s’établissent dans les États musulmans d’Afrique du Nord, à Salonique, cité grecque sous souveraineté ottomane, ou dans les États du pape ou encore au Portugal voisin.

On estime qu’entre 50 et 100 mille Juifs sont entrés ainsi au Portugal. Il est possible que la communauté juive portugaise vînt alors à représenter entre 10% et 15% de la population du royaume. Cinq ans après, le roi dom Manuel allait faire quelque chose de bien plus grave que l’expulsion totale des Juifs : il les força à se convertir, et leur interdit, sous peine de mort, toute tentative de fuite.

Quelques marranes du Portugal s’installeront plus tard dans le Bordelais (parmi eux les ancêtres de l’écrivain Michel de Montaigne), d’autres en Hollande (parmi eux les ancêtres du philosophe Spinoza).

Ils restent connus sous le nom de «sépharades», mot qui désigne l’Espagne dans leur langue dérivée de l’hébreu, le ladino.

La tragédie s’est prolongée pendant trois siècles, jusqu’à la fin de l’Inquisition, le 5 juin 1869, par un article de la Constitution espagnole.

Via Déborah Partouche – Le Monde Juif .info 

MARINERO SOY DE AMOR - Anónimo (Sefardí) / Cervantes





Chanson très ancienne séfarade de plus de 500 ans Cervantes était juif Sefarade Il explique dans ses livres l'époque de l'inquisition Miguel de Cervantes était un des premiers anarchistes..
On trouve Miguel de Cervantes dans notre journal de l'époque anarchiste de l'exil "le Cenit" dont la rédaction était par Federica Montseny 

mercredi 19 juillet 2017

Pour info




Bonjour, 
L’été 1944 fut si propice aux forces de libération, que nous vous proposons plusieurs rendez-vous afin de ne pas oublier ce que nos sociétés modernes doivent aux « Étrangers » sur cette terre. Ceux qui luttèrent juste pour un monde libre, égalitaire et humain et qui ne furent pas entendus au-delà de mai 1945. 

Dimanche 23 juillet, de 10 à 19 heures à Toulouse nos amis du CTDEE organisent comme chaque année une journée mémoire, culture et espoir autour du soulèvement populaire du peuple espagnol le 19 juillet.

Dimanche 13 août 2017: Nous serons à Écouché , pour la première fois nous rendrons hommage dans ce village normand, aux combattants de la Nueve et à leurs compagnons, de la 2e DB et entre autres aux 7 Espagnols tués lors de ce combat. Venez nombreux nous y rejoindre.

Jeudi 24 août 2017: à 17h30, Pour honnorer l’engagement des Étrangers contre le fascisme, devant le jardin dédié aux combattants de la Nueve nous rendrons hommage à ces défenseurs de Paris, et partisans de la liberté. Avant à 15h15, nous serons au dévoilement de la plaque en hommage à José Baron Carreño. Une communication particulière vous sera adressée pour le 24 août. 

Tous ces événements nous mèneront tranquillement vers la rentrée d’automne qui promet d’être riche! 
Bel été à toutes et tous et au grand plaisir de se voir!
Véronique 
24 août 1944
---------------------------------------------- 
Véronique Salou Olivares

Mémoires partagées
24-août-1944

(C) toute reproduction ou "copiage" est interdite