samedi 8 novembre 2014

Familia del minerito Bartolome Flores Cano






"Si te sometes, vivirás en paz. Si no te sometes, deberás luchar." - Joan García Oliver exilio Mexico




















 Mes deux arrières grands parents mes grands parents, ma mère et mon oncle 


Livret de famille de Bartolome et Juana


Ils étaient très aimés mon arrière grand père et mon grand père à Mojacar J'ai vu un village entier sortir quand nous sommes allés en 1982 à Mojacar pour le retour du fils dans ses terres..C'est la seule fois que nous avons pu y aller .J'ai rencontré la famille Segado à Lyon de Mojacar, des paysans de Mojacar qui m'ont dit le plus grand bien sur mon arrière grand père le politique Eux aussi avaient été exproprié de leur ferme...Je sais aussi que les socialistes de Mojacar avaient rendu hommage à mon arrière grand père dans les journaux aux alentours de 82-92 a peu près et il est mentionné dans des livres

Corinne Flores Originaux protégés chez avocat




vendredi 7 novembre 2014

Camps de concentration Exil




"Nosotros no cruzamos las fronteras, las fronteras nos cruzaron a nosotros."
Joan García Oliver exilio Mexico


Ma grand mère Juana Alonso Torres, ma mère Melchora Flores Alonso et son frère Bartolome Flores Alonso avaient passé 3 années dans les camps de Fevrier 39 à Juillet 42...Mon grand père Bartolome Flores Cano lui avait passé deux ans C'est grace a mon grand père et Andres Alonso que sa famille avait pu sortir des camps  en Juillet 42 . En Aout 42 les premiers trains étaient sortis de Rivesaltes via Drancy pour terminer à auschwitz


Único documento que tenemos a donde exponen el fallecimiento de mi bisabuela  Melchora CANO nacida en Mojacar Almeria tirada en el fosar común de Rivesaltes


Ma mère a gardé une cicatrice de 10 cms au niveau de la colonne vertebrale des coups reçus à l'aide d'un baton en bois par les staliniens Elle avait 5 ans
Notre grand ami le mineur de fond Andrès Alonso


Mon oncle né à Olesat de Montserrat n'était pas revenu bien de Rivesaltes Il était très jeune aussi Il était né le 29/9/32  Il avait passé par la suite beaucoup de temps dans des hopitaux psychiatriques du còté de Grenoble pour que personne ne le sache Il avait aussi des graves problèmes aux yeux mais c'était un artiste un peintre Mon grand père avait toujours regretté de n'avoir pas pu lui payer des études aux beaux arts..Il manquait d'argent, il était le soutien de beaucoup alors que mon grand père ne s'achetait jamais rien il donnait tout 

Autre membre de ma famille Ascencio Morales né à Mojacar Almeria Lui était aussi de la Cnt et ouvrier textile et sa fille Louise venait de naître à peine àgée d'une semaine quand ils avaient terminé à Rivesaltes..Ils vécurent après toute leur vie à Martigues  Ma grand mère Juana et sa cousine Juana avaient été violées à Rivesaltes Ceci nous en avions parlé dans notre famille c'était difficile mais ma cousine Louise le savait aussi pour sa mère Elle aussi c'est la première chose qu'elle a fait au décès de sa mère Elle est allée à Rivesaltes..je ne suis pas allée à Rivesaltes ni ma mère Je me suis occupée de chercher les documents après le décès de grand mère



A titre d'info Il y avait aussi un cousin de mes grands parents Jaime Rovira  resistant dans le Vercors qui avait vécu après avec son épouse Antonia  et ses 3 enfants à la mure (Isère) puis Buy les barroniers Jaime Rovira était le cousin de mes grands parents par son épouse Antonia, cousine de la mère de ma grand mère Ana Torres Cervantes J'ai gardé de très bons souvenirs de Jaime Roveira Cétait quelqu'un qui aimait la vie C'était toujours la fète quand on allait le voir ou quand il venait Je me souviens très bien d'eux et de ses enfants...Deux de ses enfants étaient éducateurs pour enfants handicapés ainsi que de leur fille Martine...

CERTIFICATS CAMP DE BRAM






(nous n'allons pas aux hommages de Rivesaltes qui sont organisés par la descendance des communistes espagnols et ma mère ne tient pas à retourner à Rivesaltes cela lui fait plus de mal qu'autre chose de parler de Rivesaltes)

(C) Toutes reproductions ou copies sont interdites 

Bartolome Flores CANO



PROCESO FRANQUISTA


Extrait Procès franquiste de mon arrière grand père Bartolome Flores Lopez Maire Adjoint  et Maire socialiste 
Procès franquiste signé par le Maire falangiste de Mojacar MONTOYA
Photos prises du procès franquiste de mon arrière grand père qui se trouve à Madrid Valladolid


















( Que Martin Ramirez Carrillo fue detenido en Octubre 34 en Asturias de l'UGT..C'est mon arrière grand père qui les avaient fait sortir de prison en Asturias, dans sa position de politique )