mardi 25 avril 2017

Pour info




Dans le cadre du mois de la Résistance et parce qu’il est urgent de savoir que la volonté de vivre et d’apprendre est la première forme de résistance à l’oppression, l’association 24 août 1944 en partenariat avec la Mairie du 19e vous propose :

Deux grands moments sur la Révolution espagnole, la guerre, la Retirada (retraite), l’exil, les camps en France et l’implication des antifascistes espagnols dans la Seconde Guerre mondiale, leur Résistance au fascisme.
Le 6 mai, au centre Paris Anim’ Place des Fêtes (2/4, rue des Lilas, Paris 19e)


16 h 30 : Lecture de témoignages qui recouvrent l’ensemble de cette période historique, de 1931 à 1945. Cette lecture est agrémentée d’un diaporama avec des photos d’archives et portraits des témoins…

17 h - 18 h 00 : Débat avec le public, durée : 60’ environ.

19 h : Projection du film Il nous faut regarder, de François Boutonnet. 
En présence du réalisateur. Durée : 52’.

20 h : débat avec le réalisateur François Boutonnet

Du 12 au 19 mai, dans le hall de la Mairie 
Exposition de portraits de combattants de la Nueve, et de femmes espagnoles

---------------------------------------------- 
Véronique Salou Olivares

Mémoires partagées
24-août-1944

mardi 18 avril 2017

La mémoire de l'Arc



La mémoire de l'Arc

J'ai construit une variante
J'ai construit un arc
E..A…I

J'ai construit un espace
Une mémoire
E..A…I

J'ai senti le vent
J'ai senti le temps
E…A…I

J'ai inventé des sons
J'ai inventé la vision
E…A….I

J'ai parlé d'un pont
J'ai murmuré mes racines
L'arbre, la source
E...A....I

Je ne dessinais pas
J'écrivais

Une symphonie de mots
Nuit et jour
De l'absence
à ton retour
E....A.....I

Je ne rêvais pas
Je te parlais

J'écrivais
Notre chemin
Terre et Liberté.
Le soir,
Avec de l'encre
Et un buvard

Je ne dormais pas
Je te guerissais

Dans notre rouge et noir
J'ai mis des couleurs
Une lueur, un phare
L'arc en ciel et l'Espoir

Je ne dessinais pas
J'ecrivais

et je t'ai mis toi
J'ai accordé le La
Les voyelles E….A….I (EmbrAsses-moI)
Terre et Liberté
Corinne Flores

PS Poème en hermétique poésie Je donne le rebus qui est E...A....I (EmbrAsses-moI) A-E-I-O-U- Y les voyelles bien evidemment Arthur Rimbaud

--------------------------------------------------------

LA MEMORIA DEL ARCO

Construí una alternativa
Construí un arco
E…A… I

Construí un espacio
Construí una memoria
E…A… I

Sentí el viento
Sentí el tiempo
E…A… I
Inventé sonidos
Inventé la visión
E…A… I

Hablé de un puente
Murmuré mis raíces
el árbol, la fuente
E…A… I

No dibujaba
Escribía

Una sinfonía de palabras
Noche y día
De la ausencia
a tu regreso
E….A ..... I

No soñaba
Te hablaba

Escribía
Nuestro camino
Tierra y Libertad.

La noche,
Con tinta
Y un secante
No dormía
Te curaba

En nuestro rojo y negro
Puse colores
Una luz, un faro
El arco en cielo y la Esperanza

No dibujaba
Escribía

Y te puse a ti
Acorde el LA
Las vocales E….A….I
Tierra y Libertad
Corinne Flores
Traducido en nuestro dialecto de Mojacar Almeria
Publicado por el Portal Libertario Oaca

Poema en hermética poesía El "rebus" es E-A-I (EmbrAsses-moI, Besame) Las vocales A- E- I -O- U-Y en homenaje al grande Arthur Rimbaud

Fotografo : Esteban Ignacio Foto's

LAS VOCALES - LES VOYELLES ARTHUR RIMBAUD



Voyelles

A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
A, noir corset velu des mouches éclatantes
Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

Golfes d'ombre ; E, candeur des vapeurs et des tentes,
Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles ;
I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;

U, cycles, vibrements divins des mers virides,
Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides
Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux ;

O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,
Silences traversés des Mondes et des Anges :
- O l'Oméga, rayon violet de Ses Yeux ! -

A. Rimbaud



Vocales


A negro, E blanco, I rojo, U verde, O azul: vocales 
algún día diré vuestro nacer latente: 
negro corsé velludo de moscas deslumbrantes, 
A, al zumbar en tomo a atroces pestilencias,

calas de umbría; E, candor de pabellones
y naves, hielo altivo, reyes blancos, ombelas 
que tiemblan. I, escupida sangre, risa de ira 
en labio bello, en labio ebrio de penitencia;

U, ciclos, vibraciones divinas, verdes mares,
paz de pastos sembrados de animales, de surcos
que la alquimia ha grabado en las frentes que estudian.

O, Clarín sobrehumano preñado de estridencias 
extrañas y silencios que cruzan Mundos y Ángeles: 
O, Omega, fulgor violeta de Sus Ojos.
A. Rimbaud

Samian // Enfant De La Terre // Blanc De Mémoire (audio)

mercredi 12 avril 2017

ÉVÉNEMENT




ÉVÉNEMENT !

Le salon du livre libertaire se tiendra à nouveau cette année :

Samedi 22 avril de 11h à 20h
Dimanche 23 avril de 11h à 16h
Espace d’animation des Blancs-Manteaux
48, rue Vieille-du-Temple
75004 - Paris
Métro lignes 1 ou 11 : station Hôtel de Ville ou Saint-Paul

Entrée à prix libre. 

Vous pourrez aussi découvrir l’ouvrage de mémoire d’Angel Carballeira : 

Les Espagnols de l’exode et du vent, 
qu’il nous présentera autour d’une causerie samedi de 13h00 à 14h15

Nous y serons venez nous rencontrer en même temps qu’une foule de créateurs qui marche dans des chemins de traverse, à découvrir pour vous réconforter à leur pensée de révolte.
Véronique Salou 

mercredi 5 avril 2017

Los internados del miedo del franquismo

Mon poème Libertad tel était mon prénom vient d'être publié..le 4/4 jour de l'anniversaire du grand père
Ceci veut dire que je suis la première femme poète a avoir écrit sur les internats de la peur du franquisme et nous sommes en 2017 Même si d'autres écrivent après, car nous sommes terriblement imités avec mes amis du Portal Libertario Oaca, nous restons les premiers
Merci a mes amis du Portal Libertario Oaca pour leur soutien depuis le début
C'est mon hommage aux victimes des internats de la peur. C'est un passé douloureux dont personne voulait parler. J'ai osé (je suis la première) car  c'est un génocide


Le poème publié : http://www.portaloaca.com/expresion/poemas/12774-poema-libertad-tal-era-mi-nombre.html

PS : Si vous cliquez (sur la note explicative du Portal tout de suite après le poème en espagnol) sur ce qui est écrit en gras Los internados del miedo del franquismo, vous avez le documentaire


dimanche 2 avril 2017

Manuel Lozano

Les poèmes de notre Quijote contre toutes les injustices, Manuel Lozano viennent d'être publiés par nos amis de notre presse libertaire de Cadix Le Portal Libertario Oaca
Merci beaucoup

Manuel Lozano Resistente, un hombre de la Nueve

Le lien : http://www.portaloaca.com/expresion/poemas/12768-poemas-del-anarquista-manuel-lozano-1911-2000.html






"Año 47. Erika.

Era de país Báltico
Yo de la Península ibérica
Dos temperamentos dinámicos
Dos corazones se unen
Para encontrar la vida
Y la miseria.


Hotel

Una pequeña habitación
Una cama, dos sillas
Y una mesa,
Una cómoda, tres cajones
medio vacíos, sin maleta.

A través la ventana
Veíamos la calle estrecha,
Los niños salían de la
Escuela como las
Hormigas, en líneas
Torcidas y derechas.

En la ventana
De enfrente, todo el día
Era la fiesta,
Un matrimonio joven,
Hasta los platos bailaban
Sobre la mesa,
Cerramos la ventana
La noche se acerca.

Bajamos por la
Escalera, Ricardo subía
Siempre cantando “Adiós
Muchachos”, Alfredo me decía:
-Manolo, cuando volvamos
a nuestra tierra, serán
dos corazones heridos
de la tragedia.

Pasaron los meses
Y los años, en nuestra
Vida modesta,
La enfermedad fue
Mas fuerte que su
Naturaleza.

Salud Erika, la tierra
Se fundirá en tu cuerpo
Ya seguiré luchando
Mientras que me quede
La fuerza."
Manuel Lozano