vendredi 15 décembre 2017

Bartolome Flores Cano


Reconnu mutilé de guerre avec un taux d'handicap á 82 %, pensioniste de guerre...92 % de silicose... Son morceau d'obus (la mitraille) reçu à Segre s'était déplacé dans tout son corps A sa mort son corps avait explosé dans son nicho "tombe" Il avait une vraie bombe dans son corps

Maintenant pour la fille du castrado et les nombreux changements dans le dico français Je veux voir la carte de la ligue des mutilés du DE LA et sa carte de la CNT d'Octobre 1943 Dans ma position d'être la cousine et la nièce car la soeur de ma grand mère Juana, Ana, était la compagne d'un des plus grands révolutionnaires de l'époque Pedro Cano assassiné en Olesat de Montserrat (Grand père était cousin, beau frère mais surtout il le considérait comme son frère de coeur)  et pour tous les autres aussi à Lyon Je veux voir la carte de leur père ou grand père durant la guerre pas après car nous savons qu'il n'y a pas eu de transition et que beaucoup de cocos et fachos sont rentrés á la CNT Je veux voir les cartes Je possède une copie d'une des cartes de grand père de 1935 à Barcelona puisque mon oncle Pedro Cano résidait à Barcelona Pour ceux d'Espagne aussi je veux voir les cartes de la CNT durant la guerre


-------------------------------------------------------------------------------------------------

BARTOLOME FLORES CANO 


BARTOLOME FLORES CANO nació en Mojácar (Andalucía) el 4 de abril de 1907 y murió el 10 de febrero 1990. Hijo de Melchora Cano, nacida en Mojácar 30 de junio 1884 y que murió de disentería por falta de atención en julio de 1941 a la edad de 58 en el campo de Rivesaltes y de Bartolomé Flores López, militante socialista y Teniente de alcalde de Mojácar que murió en 1948 como resultado de la tortura en las celdas franquistas. 

Bartolomé Flores Cano desde los 12 años de edad comenzó a trabajar en Francia, en las minas, canteras y obras de construcción del ferrocarril en Bretaña, París, Marsella. Después de la proclamación de la II República regresó a España. 

Bartolomé Flores Cano residía en Olesat de Montserrat a donde se casó el 12/12/31 trabajó desde 1932 hasta 1935 como minero en Figols, Asturias, cuando, tras la muerte de un trabajador en una explosión de gas, fue el responsable con Pedro Cano nacido en Mojácar (Almería) y Pedro Guerra nacido en Granada, de concienciar a los compañeros, lo que provocó una huelga que duró dos semanas y durante la cual se reuniría con Buenaventura Durruti. A partir de 1935 vivió en Manresa y era minero en las minas de Sallent con Pedro Guerra anarquista minero quien lo hizo entrar en la masonería en 1935..En 1935 fueron en su casa de Manresa al puente Villomara Federica Montseny con Durruti. 

Durante la Guerra Civil fue miliciano de la columna Tierra y Libertad en el frente de Aragón, con su primo Pedro Cano y Pedro Guerra y se escapó gracias a Joan Garcia Oliver de las ejecuciones sumarias llevadas a cabo por los estalinistas. (Bartolome Flores Cano ayudo también , hombres del maquis) Pedro Cano fue asesinado en las celdas de Olesat de Montserrat en 1939. 

El 22 de enero 1939, en los últimos combates en el frente del Segre, Bartolomé Flores Cano, soldado en el XI Batallón de Infantería (Columna Tierra y Libertad) , fue herido en Sanahuja (Lleida) por un obús. Hospitalizado en Berga, Olot y Camprodon, fue evacuado por Pedro Guerra durante la Retirada y admitido en un hospital de Montpellier. En abril le fue amputado en Marsella el brazo izquierdo. 

Posteriormente sería internado en el campo de Argelès a la Barcarès y a continuación en Rivesaltes. En junio de 1941 fue inscrito en una compañía de trabajadores extranjeros para ir a perforar un túnel en la colina Croix-Rousse en Lyon.

Es gracias a un compañero, Andrés Alonso Gómez que pudo salir de allí. Para sacarlo del campo, trabajaba en el lugar de Bartolomé Flores Cano que por aquella época pesaba apenas 37 kg y medía 1m80, por lo que podemos considerar que le salvó la vida. 

Bartolomé Flores Cano y su esposa Juana Maria Alonso Torres (nacida en Mojácar el 12 de octubre 1913) comenzaron a vivir entonces en Vaise, 34 Avenue Joannes Masset (Lyon 9), donde organizó una "verdadera corte de los milagros" donde todos los días ayudaba a decenas de refugiados, ofreciéndoles comida y colchón. 

Sin embargo, durante la ocupación nazi Bartolomé Flores Cano se percató que el propietario de un inmueble, después de estar alquilando apartamentos a judíos, los denunció a la Gestapo. Bartolomé logró evitar que 3 familias judías fueran ejecutadas, al ocultarlos en el túnel de Croix-Rousse, pudiendo ofrecerles un salvoconducto y siendo entregados a la Resistencia. 

También participó con Andrés Alonso Gomez en la Resistencia en el barrio de la Croix-Rousse y Vaise. Particularmente proveía de dinamita de su trabajo a la Resistencia y tuvo que esconder durante varias noches a miembros de la Resistencia en su casa, la cual fue registrada hasta tres veces por la policía alemana que no encontró nada. Bartolomé Flores Cano , entre otros, quien en una ocasión tuvo que esconder en su casa durante dos dias al jefe de la Resistencia, Jean Moulin. Cuando la estacion de trenes y una fabrica de Vaise fueron bombardeadas, se organizo en la noche con la resistencia para la defensa de Lyon 

Por otro lado, realizó misiones de enlace con compañeros de Toulouse y en septiembre de 1944 participó en las batallas de la liberación en Lyon. A su llegada a la Plaza Valmy, en Vaise, de hombres de Leclerc, Bartolomé Flores Cano acogió a una docena de estos soldados en su hogar de la "Corte de los Milagros". Termino su carrera siendo reconocido mutilado de guerra a 82 % en las fábricas Emile Morin en Vaise Lyon. 

Bartolomé Flores Cano continuó su militancia después de la Segunda Guerra Mundial en la FL-CNT de Lyon, donde defendió el anarquismo clásico y iba durante su semana de vacaciones en la Finca Aymare en el Lot para ayudar mutilados como el y en Paris con sus amigos Paulino Malsand y los hombres de la Nueve. Un amigo de Bartolome Flores Cano, el señor Iglesias profesor de violín Cnt de Villeurbanne daba conciertos en los barrios mineros Avenue Joannes Masset (Lyon 9) para los mineros y familias El señor Iglesias, volvió en España pero fue denunciado desde Lyon. Iglesias murió torturado en las celdas franquistas
Bartolome Flores Cano volvió a ver Joan Garcia Oliver en Francia
Bartolomé Flores Cano, al que Federica Montseny, le gustaba llamar mi Lyonnais murió en San Boi de Llobregat (Barcelona) el 10 de febrero de 1990. 

Corinne Flores

(C) Toute reproduction ou copiage est interdite 


Les blessés pour la liberté

Tels les oiseaux blessés
Nous nous sommes envolés
Un jour de Fevrier 1939
Tels les oiseaux blessés
Pour iberner en hiver
Quand nous avons perdu la guerre
Tels les oiseaux blessés
Ils nous ont enfermés
Dans des cages nommées Argelès, Barcares, Rivesaltes
Tels les oiseaux emprisonnés
Très peu avaient pu s'échapper
D'autres oiseaux nos colombes
étaient dans la montagne
La transhumance de mon peuple en souffrance
Sans berger ni bergère
Ni guide
Un troupeau d'agneaux égarés
Seul le peuple marchait
D'autres mouraient

Les années ont passés
Le peuple s'était tu
Quand ils t'ont abattu
Je n'avais plus d'espoir
de revoir un jour ma terre
et je j'ai parlé
"Oh mon Ramon Vila Capdvila
Ou est tu ?
Oh Ramon Vila Capdevila
Tierra et Libertad
M'entends tu ?"
Tu vis en nous
Tu es notre flamme
Qui ne peut s'éteindre
Notre porteur et sauveur
Qu'ils ne peuvent atteindre

Notre peuple était dans l'errance
Sans terre ni liberté
Mais tu as fait briller
la Croix de Lorainne
Sur les mineurs de Figols et Sallent
C'est la Croix de la résistance
Je la porte avec toi
A tout jamais Capitaine Raymond
Nous les blessés pour la liberté
De notre Colonne Tierra et Libertad
d'Aragon et Segre
QUE VIVA RAMON VILA CAPDEVILA
Corinne Flores

-----------------------------------------------------------------------

Pedro Cano In memoriam

Mémoire brisée
visage éclaboussé
Au détours d'une rue
Qui l'aurait cru ?
In memoriam

Porteur d'espoir
Colonne Tierra y libertad
Dans ta prison de Olesat
Nous n'avons jamais su
In memoriam

Pedro Cano dénoncé
Emprisonné
Frappé
Assassiné
In memoriam

Le temps passe
Ton visage s'efface
In memoriam

Mémoires de Manresa
Du haut des mines de Figols
Un mineur était absent
Je suis de son sang
Pour celui qui n'était plus
Pour celui qui s'était tu
In memoriam

IN MEMORIAM
COLUMNA TIERRA Y LIBERTAD

Pedro Cano
Tierra y Libertad
Souvenez-vous

Bartolome Flores Cano
Tierra y Libertad
Souvenez-vous

Pedro Guerra
Tierra y Libertad
Souvenez-vous

Ramón Vila Capdevilla
Tierra y Libertad
Souvenez-vous

Zaplana
Tierra y Libertad
Souvenez-vous

Pedro Flores Martinez
Tierra y Libertad
Souvenez-vous

BONET GUITARD, Miguel
Tierra y Libertad
Souvenez-vous

Juan Checa
Tierra y Libertad
Souvenez-vous

ASENCIO SANCHEZ, Juan
Tierra y Libertad
Souvenez-vous

FIGUERAS RUSINYOL, Juan
Tierra y Libertad
Souvenez-vous

FIGUERAS FA, José
Tierra y Libertad
Souvenez-vous

José Viladumiu
Tierra y Libertad
Souvenez-vous

Federica Montseny
Tierra y Libertad
Souvenez-vous

Diego Abad de Santillán
Tierra y Libertad
Souvenez-vous

Levez tous leur drapeau rouge et noir de la Colonne Tierra y Libertad
Que vive la Terre
Que vive la liberté
Notre chant d'espoir et de liberté
Pour la mémoire de
Tierra y Libertad
Corinne Flores


PS Dans la biographie de ma mère Melchora Flores Alonso "Chorita", ils ont omis ou plutot oté encore un zéle de leur part un grand ami de ma mère Gimeno Ce n'est pas moi qui est oté Gimeno ...Je n'ai pas mis les autres amis de ma mère comme Lolita Hernandez car elle ne faisait pas partie du groupe artistique de son père ni de la Jeunesse libertaire Je m'en tiens à l'histoire de la CNT
Celui que j'ai bien oté était Calle Je l'avais mis car il faisait parti de la Jeunesse Libertaire J'étais obligée de le mettre afin de respecter l'histoire, mais il avait été viré comme tous les anciens par les jeunes de la Jeunesse Libertaire suite au départ de mon grand père en 1959 de la CNT donc comme les jeunes de la jeunesse libertaire de l'époque j'ai viré Calle Le groupe artistique Tierra y Libertad aussi avait été arrêté il n'y a plus jamais eu de représentation après le départ de grand père Je ne collabore plus avec le Portal depuis que j'ai appris qu'ils étaient en amitié depuis un an avec Tomas Ibañez Insurgencias Libertarias Je ne le savais pas..Mon grand père lui ceux qu'il aimait, il était terriblement fier d'eux  étaient les petits enfants de Pedro Cano et mon père Jacques qu'il considérait comme son fils
Gimeno et Lolita sont dans ce blog de toute façon Je n'ai pas besoin de passer par des presses ou dicos Pour ce que je pense des anarchistes, Cnt, dicos, presses et hommages d'aujourd'hui Je n'ai été prise dans aucun piège
J'avais l'oeil de l'Aigle de la Résistance et je donnais des infos dans mon blog que j'ôtais pour les fils de la résistance et des grands anarchistes J'ai pris la résistance pour eux Vous avez toutes les infos Pour Lyon il existe des livres et articles comme le dernier livre de Pedro Flores et des articles de Federica Montseny dans Espoir...Si je n'étais pas intervenue en tout ils avaient le champ libre depuis tant d'années qu'ils avaient tout détruit Plutôt que de vendre des livres et ne penser qu'á être famositos Ils auraient du lire les livres et il n'y aurait eu aucune erreur  Comme disait Pedro Flores :"ceux dont l'ignorance grossit"  Moi seule contre tous
La biographie de grand père est la dernière que j'ai écrite Ce sont 10 années de recherches J'étais plus forte sur la résistance




jeudi 14 décembre 2017

C'est Jean Moulin qui a gagné

Liste noire des collabos :

Des gens des arts , de la litterature , du spectacle, de la Presse
Mistinguett, G.Carpentier , Corinne Luchaire , Pagnol , M. Chevalier , S. Guitry , Celine , Derain......

Du monde politique et de leaders de partis
Luchaire , Deat , Doriot , M de Polignac , R.de Chambrun, Fonck, Valery Radot........

De membres du Gouvernement et de l' Armée
Pétain , Laval , Darlan , Brinon , Pucheu , Dentz , Weygand , Vallat ..........

Quelques oubliés
Comme Jacques Brel et ses amitiés avec Paul Touvier chef de la Milice Lyonnaise. Marius Berliet, Vénissieux Lyon qui denonçait ses ouvriers juifs à la Gestapo...j'avais eu cette info à une réunion "soirée débat" en 1989 avec des anciens résistants 

Des anarchistes
Cocteau, Albert Camus, Sébastien Faure, dictionnaire anarchiste Français :
FAURE (Sébastien) Théoricien de l'anarchisme.
Un des principaux orateurs de la Libre-Pensée.
En 1940, il appelle à la collaboration avec les nazis.
Meurt en 1942

Vous pouvez consulter la liste sur internet á : Liste noire des collabos 

Il devrait faire aussi la liste noire des staliniens comme Aragon, Paul Eluard etc........

Les cons, ça ose tout, c'est à ça qu'on les reconnaît

Des écrits antisémites de Michel Audiard exhumés 70 ans plus tard

Le dialoguiste des Tontons flingueurs a publié dans plusieurs revues collaborationnistes sous l'occupation. Certains de ses écrits sont clairement antisémites. "Les cons, ça ose tout, c'est à ça qu'on les reconnaît." On ne compte pas les répliques cultes écrites par le dialoguiste Michel Audiard. Les tontons flingueurs, Le cave se rebiffe, Un singe en hiver... L'homme a participé à l'écriture des plus grandes comédies du cinéma français. [ 353 more words ]

Voir article en entier http://www.terrepromise.fr/2017/12/14/des-ecrits-antisemites-de-michel-audiard-exhumes-70-ans-plus-tard/

"Ne rentre pas dans la Franc-maçonnerie qui veut et comme il veut"


"Ne rentre pas dans la Franc-maçonnerie qui veut et comme il veut"
Bartolome Flores Cano

C'était la régle d'or, de grande sagesse, des anciens anarchistes franc-maçons

J'ai appliqué cette règle Je n'ai oublié personne Ils ne sont pas rentrés

D'un côté moi Corinne Flores avec les responsables de la Cnt de Lyon, les mineurs de fond, les résistants, nos grands historiens et de l'autre côté la presse lyonnaise avec la fille du castrado, le grupito et le gang du lyonnais .....et à Venissieux avec la fille du facho Si on pèse dans la balance  mon travail et leur travail ?

et tous les autres par le dico français et autres dicos  comme Josef Aloma le seul prof qui avait sauvé un curé et des fachos, qui a des plaques et école dont son petit fils Ramon Gras Aloma a remis un mouvement libertaire qui est organisé par un patron politique Benito Parades J'avais refusé de rentrer dans leur mouvement libertaire...Sachant qu'en 1952 a été fondé la secte qui a le plus de pouvoir dans le monde la Bilderberg dont tous les politiques de droite et de gauche ont des comptes à rendre......
Ce prof ma mère Chorita l'avait reconnu sur sa photo C'était celui qui allait en France pour enquêter sur Federica Montseny...et Pedro Flores dans son livre parle du phalangiste Mariano Gras à Manresa
Que dire de la grandeur de sa tombe au prof ? la tombe de mes grands parents est encore plus petite que celle de notre grand Maître Federico Urales qui lui était un homme de courage...
D'autres sites  ou les erreurs sont monumentales Si Ramon Vila avait refusé la Légion d'honneur ce n'est pas pour se retrouver dans des sites ou il y a une chanteuse Lucia Socam qui chante à tous les hommages pour les camps de concentration, les fosses communes, todos los nombres mais a écrit  et chante aussi une chanson en hommage à La Pasonaria  (Que vous pouvez trouver sur internet) des milliers de morts et sur Asturias 34 C'est un montage pour une récupération stalinienne mais ne représente en rien l'histoire Asturias c'étaient les 15 jours du communisme libertaire mais la Député était bien la Pasonaria ou encore des films communistes,  Juan Sanchez le Pelao tueur de l'Affaire Duguesclin en 1951 dans un hommage pour la Nueve au mois d'Août Il y avait plus intelligent à faire pour un hommage à la Nueve vous ne trouvez pas ? Par exemple, Gregorio Olivan, Luis Bazal, Manuel Lozano etc...... Ce ne sont pas les poètes qui manquent

Ramon Vila Capdevila  avait eu des hommages  par Pedro Flores et Federica Montseny dans l'Espoir nous ne voulons pas qu'il soit dans des hommages avec des cocos et des fachos Du respect pour notre grand résistant !  Il ne faut pas croire que notre Capitaine Raymond n'avait pas de famille et qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent
 Nous sommes tous ses petits enfants nous des familles des mineurs de fond de Figols et Sallent et nous nous sentons tous concernés
et mon grand père aussi ....il avait eu un hommage par Federica Montseny et s'il n'avait pas voulu d'hommage ni que ses amis écrivains écrivent sur lui ce n'est pas pour se retrouver  dans des bouquins burgueses avec des cocos et des fachos

Le fait aussi de piquer des liens ou des idées ce n'est pas anarchiste comme ils disent mais communiste Ce sont les communistes qui piquaient tout ....ce qui démontre leur manque d'éducation
Nous avons un autre chanteur à Toulouse El comumero qui chante toutes nos chansons anarchistes et fait des disques se faisant photographier avec la photo de Durruti et Federica Montseny alors que son grand père était communiste

Notre drapeau est rouge et noir Notre drapeau n'est pas le drapeau des républicains avec le symbole royaliste au milieu du drapeau 

Gardons l'Espoir et continuons de faire briller notre Croix de Lorraine de la Résistance et le drapeau rouge et noir de la Colonne Tierra y Libertad !

QUE VIVA PEDRO CANO !
QUE VIVA RAMON VILA CAPDEVILA !
QUE VIVA LA COLUMNA TIERRA Y LIBERTAD !

Corinne Flores 

mercredi 13 décembre 2017

Portada Cenit numero 28

Recientemente, el cine y las informaciones han puesto de moda la figura del guerrillero agrario Emiliano Zapata. El retrato espiritual del campesino rebelde les ha salido pálido a los cineastas, y el lineado físico, demasiado europeo a los publicitarios.
Emiliano Zapata — que la versión burguesa distingue con el falso honor de General — , ni en leyenda puede ser arrancado a su pueblo, a la entraña de su pueblo , por el cual y con el cual se lanzó al monte contra el tirano Porfirio Díaz y contra los sucedáneos de esa extinta tiranía . Su grito de ¡Tierra y Libertad ! clamaba igualdad y derecho, posesión de la tierra , y del pan de la tierra y del aire libre que la aureola, besa y vivifica . Tierra y Libertad fué la voz rebelde del indio, que no comprende de leyes a no ser la ley del franco vivir.

El pincel de Diego Rivera sorprendió al «zapatismo» en su estado de pureza y de bravura. Esto sí que es indio y libre , esto sí que es arrojo y justicia selvática.
Desgraciadamente, de la gesta zapatista no quedan más que el
recuerdo y las pinturas.

El Cenit Numero 28 - Abril 1953
Portada del Cenit


Que grande verdad !


El Cenit, Revista del exilio


Cenit : revista mensual de Sociología, Ciencia y Literatura de febrero de 1956, nº 62
Redacción por Federica Montseny

Le livre en PDF http://www.memoriademadrid.es/doc_anexos/Workflow/4/226429/hem_cenit_195602.pdf

PS : Très grand article de Germinal Esgleas

A ver si Memoria de Madrid pueden encontrar, los demas  periodicos como ESPOIR y Ateneu Cervantes En ESPOIR publicaban articulos, todos los grandes escritores como Federica Montseny, Pedro Flores, Jose Peirats etc.........

El Cenit, Revista del exilio




El Cenit - Revista del exilio Numero 49 - Enero 55
Redacción por Federica Montseny


PS Deux très grands articles dans ce numero ... Les articles de Jose Peirats et Germinal Esgleas